Tous les six ans, à Locronan dans le Finistère (2° village préféré des français 2013) a lieu la Grande Troménie.

C'est un pardon breton qui se déroule sur une semaine.

Il démarre le deuxième dimanche de juillet.

Cette année, il avait lieu du 14 au 21 juillet.

La grande troménie est, selon la légende, le parcours que faisait Saint Ronan le saint patron du village.

Ce parcours jalonné de huttes en bois où sont exposés des statues de différents saints a une distance de 12 kilomètres et sillonne à travers les champs et les plaines de la commune.

Mais il passe aussi en partie sur la montagne de Locronan en passant par un raidillon en sous bois.

La procession se fait en costumes traditionnels de la commune.

Les participant portent croix, bannières et châsses tout au long du parcours.

Que l'on soit catholique pratiquant ou non, c'est une formidable promenade à faire, quelque soit le temps.

De plus, on dit que les personnes qui n'ont pas fait la troménie au moins une fois dans leur vie avancent chaque jour après leur mort de la longueur de leur cercueil sur la distance de cette procession.

Le samedi soir précédent cette procession, des bénévoles de la commune organise "Le Jeu de Monsieur Saint Ronan".

C'est un spectacle simple retraçant la vie et la mort du saint homme, avec un texte en français et des cantiques en Breton.

Cette année, en première partie, il y avait Andréa Ar Gouilh et Nolwenn Korbell deux immenses artistes locales qui interprétaient tour à tour des chants traditionnels bretons et des oeuvres plus modernes, le tout en breton.

jeu scénique 2013 001

jeu scénique 2013 003

La seconde partie retrace donc l'histoire de Saint Ronan (Renan ou René selon les régions)

jeu scénique 2013 011 Ronan, moine irlandais, part pour la Bretagne à la demande de l'ange.

Arrivé à Locronan, il vit en ermite et s'attire la sympathie des habitants en faisant des miracles, ayant entre autres ramené à un berger un mouton enlevé par un loup.

jeu scénique 2013 013

Mais la femme du berger la Keben, femme acariâtre, prit ombrage de la sympathie qu'avait son mari envers l'ermite.

Elle l'accusa d'avoir volé et tué son enfant.

Pour ces faits, elle alla se plaindre au Roi Gradlon...

jeu scénique 2013 014

jeu scénique 2013 015

jeu scénique 2013 016

Devant le roi, Ronan fit de nouveau des miracles en rendant dociles des chiens féroces mais surtout en rendant la vie à l'enfant de la Keben que cette dernière avait enfermé dans un coffre.

jeu scénique 2013 019

jeu scénique 2013 020

Lassé de la méchanceté de cette femme, Ronan partit pour le nord et mourut à Hillion.

Son corps fut mis sur un char attelé de deux boeufs et précédé par trois évêques.

On ne sait pas pourquoi, mais les boeufs laissés libres d'agir, ramenèrent le corps du saint homme à Locronan.

jeu scénique 2013 024

En passant près de la Keben qui lavait son linge, cette dernière devint furieuse de voir son ennemi revenir.

Elle invectiva le corps et frappa les boeufs.

jeu scénique 2013 025

On dit que la corne de l'un d'entre eux se détacha et alla se planter en haut de la montagne, d'où le nom de Plas Ar Horn.

La méchante femme fut immédiatement ensevelie dans les feux de l'enfer.

jeu scénique 2013 027

En ce lieu se dresse maintenant une croix devant laquelle on ne se signe pas.

Le corps de Saint Ronan fut enterré là où se dresse maintenant la chapelle du Pénity, chapelle érigée grâce à des dons d'Anne de Bretagne.

jeu scénique 2013 033

jeu scénique 2013 034

jeu scénique 2013 035


Selon la légende, Saint Ronan serait le créateur du tissage en regardant une araignée faire sa toile.

Le tissage de la toile à voile fit longtemps la richesse de Locronan.